Auto-entrepreneur : Un sur cinq survit

Posté le : 25/09/2017

Triste constat ! Cinq ans après leur immatriculation, seuls 23 % des auto-entrepreneurs déclarés au premier semestre 2010 sont encore actifs sous ce régime. En effet, parmi les 62 % qui ont démarré une activité économique, 38 % sont pérennes à cinq ans. Pour la même génération, la proportion d’entrepreneurs individuels classiques encore actifs après cinq ans est beaucoup plus élevée (50 %).

La proportion d’auto-entrepreneurs encore actifs cinq ans après dépend beaucoup du secteur d’activité. Elle est la plus élevée dans la santé humaine et l’action sociale (46 %) et dans l’enseignement (35 %). En revanche, elle est plus faible que la moyenne dans l’information-communication et le commerce (19 %).

La pérennité croît avec l’âge de l’auto-entrepreneur. Elle dépend également du fait d’exercer en activité principale ou non : s’il s’agit initialement d’une activité de complément, la pérennité à cinq ans est plus faible que pour une activité principale.

En moyenne, les auto-entrepreneurs immatriculés en 2010 encore actifs cinq ans après déclarent un chiffre d’affaires de 10 200 euros en 2014, inférieur de 400 euros à celui déclaré deux ans plus tôt. Pour les auto-entrepreneurs en activité principale, ce chiffre d’affaires annuel moyen est de 12 800 euros, contre 7 700 euros pour ceux en activité de complément.

(source Insee)